Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La Sécurité Routière en flagrant délit de dérapage argumentaire

Remontées de files au CNSRAlors que le chiffre des motards décédés sur la route est historiquement au plus bas, la DSCR continue de communiquer de façon fallacieuse sur le risque moto.

Le 18 avril, la DSCR communique sur le fait qu’il y ait 27 fois plus de risques d’être tué en voiture qu’en moto. Sur un simple plan statistique, ce n’est pas faux… mais comparer l’exposition au risque routier des occupants attachés dans des véhicules carrossés à des usagers sur des deux-roues motorisés, cela revient à comparer le risque d’accident mortel entre l’alpinisme et la pétanque, au seul motif que ce sont toutes les deux des pratiques sportives !

Dans son communiqué, la Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) indique qu’en 2012, «650 motards se sont tués»… ces 650 victimes ne «se» sont pas tuées, elles sont décédées dans des accidents de circulation dont elles n’étaient pas forcément responsables, nuance !
Ce chiffre de 650 morts en deux-roues est d’ailleurs le plus bas enregistré depuis quatre décennies(1), avec une baisse de 14%(2) des tués en 2012. Leur parc n’a pourtant cessé d’augmenter.

La FFMC et la FFM ont accepté de participer aux débats du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR) en y apportant leurs propositions pour la sécurité des usagers en deux-roues, propositions que nous mettons en oeuvre dans les domaines de la formation des motards, de l’assurance moto, de la sensibilisation au risque pour les jeunes, de l’information des usagers et du partage de la route au bénéfice de tous.

Alors que l’Etat demande aux conducteurs de faire des efforts dans leurs comportements, nous demandons à la DSCR un peu plus de cohérence dans sa communication si elle souhaite continuer à associer les usagers et leurs représentants aux discussions en cours.

1 Selon ONISR, 698 tués à moto en 1975 pour un parc estimé à 334 000 unités, 652 tués en 2012 pour 2,8
millions de motos (125 cm3 et +) selon le service d’observation des statistiques du Ministère de
l’Environnement, recensement MEDEMM 2RM 2012
2 Selon ONISR, en 2011-2012, la baisse des tués à moto était de -14,5%, plus fort taux d’amélioration de
toutes les catégories d’usagers (-10% pour les cyclomoteurs et -8,6% pour les autos).

ffmc13

Auteur: ffmc13

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés



À voir également

mlle_pn__2016_08_19.jpg

Notre sécurité n'est pas un poisson d'avril

Le mauvais état des infrastructures, des routes met en danger au quotidien les usagers les plus fragiles dont font partie les deux et trois roues motorisés.

Lire la suite

Marc Bertrand

Durant les pics de pollution, la moto est une solution !

La circulation « alternée » lors des pics de pollution est une mesure arbitraire qui ne tient pas compte des spécificités de circulation des 2RM et qui ne distingue pas les motorisations. La FFMC rappelle qu’aucun 2RM ne roule au gasoil, qu’ils n’émettent pas de particules fines et que ce mode de transport économique est reconnu par l’Union Européenne comme un élément favorable à la fluidité du trafic routier. Il est donc aberrant de les soumettre à la circulation alternée.

Lire la suite