Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les motards en colère au CNSR

Circulation en interfiles pour les motos, baisse des vitesses et boîtes noires, voilà où en est le CNSR après un an de travail.

gps-no-comment-nikolaz.jpg

Vendredi 29 novembre se tiendra une réunion plénière du Conseil National de Sécurité Routière (CNSR) auquel la FFMC participe. En ce qui concerne spécifiquement les usagers que nous y représentons, la Commission « deux-roues » présentera ses recommandations pour l’expérimentation de la circulation des 2RM en interfiles dans les embouteillages sur voies « express ». Cette reconnaissance d’une pratique spécifique aux 2RM est une grande avancée dans la prise en compte d’un mode de déplacement en fort développement.

Si la FFMC n’émet pas d’objection aux recommandations de la Commission Alcool-vitesse- Stupéfiants pour la généralisation des éthylotest au démarrage prononcées par les tribunaux en cas de délit lié à l’alcool, nous sommes beaucoup plus critiques sur les projets d’équiper les véhicules de « boîtes noires » débattus par la Commission Outils Technologiques et Infrastructures Routière. La FFMC regrette également que les thématiques liées à la formation des conducteurs soient si peu abordées et qu’après un an de travail, la question des infrastructures restent absentes des débats, alors qu’elles sont un enjeu majeur de sécurité routière pour tous les usagers [1]Voir également sur le sujet de la sécurité routière, notre « Manifeste pour une meilleure sécurité routière des deux roues motorisés » disponible à l’adresse suivante : http://manifeste.ffmc.fr$$

Enfin, la FFMC rejette les recommandations du Comité des experts du CNSR concernant l’abaissement à 80 km/h de la vitesse sur les routes secondaires. De fait la FFMC pose la question de la place des poids-lourds dans cette politique routière. Leur vitesse connaîtra-t-elle une baisse équivalente afin de préserver les marges nécessaires en termes de différentiel de vitesse, de sécurité de dépassements ou de respect des inter-distances ? Et qu’en sera-t-il de la logistique du transport routier qu’une baisse des vitesse risque de déstabiliser ?

Les positions de la FFMC sont rappelées dans le dossier de presse disponible sur notre site à l’adresse http://www.ffmc.asso.fr/presse/DP_F....

Note

[1] Voir également sur le sujet de la sécurité routière, notre « Manifeste pour une meilleure sécurité routière des deux roues motorisés » disponible à l’adresse suivante :

adminffmc13

Auteur: adminffmc13

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


no attachment



À voir également

mlle_pn__2016_08_19.jpg

Notre sécurité n'est pas un poisson d'avril

Le mauvais état des infrastructures, des routes met en danger au quotidien les usagers les plus fragiles dont font partie les deux et trois roues motorisés.

Lire la suite

Marc Bertrand

Durant les pics de pollution, la moto est une solution !

La circulation « alternée » lors des pics de pollution est une mesure arbitraire qui ne tient pas compte des spécificités de circulation des 2RM et qui ne distingue pas les motorisations. La FFMC rappelle qu’aucun 2RM ne roule au gasoil, qu’ils n’émettent pas de particules fines et que ce mode de transport économique est reconnu par l’Union Européenne comme un élément favorable à la fluidité du trafic routier. Il est donc aberrant de les soumettre à la circulation alternée.

Lire la suite