Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La FFMC13 part à la « chasse aux points noirs »

Dos d'AneL'entretien des routes, un aménagement ou la pose de mobilier urbain tenant compte des usagers les plus fragiles devraient être une priorité de nos édiles.
Mais c'est tout le contraire qui se produit avec un réseau routier trop souvent laissé l'abandon. En terme d’aménagement ou de mobilier urbain ce n'est pas mieux l'esthétique prime sur la fonctionnalité et tant pis s'ils créent un danger supplémentaire, notamment pour les 2 et 3 roues motorisés (ou pas d’ailleurs ...).

Dos d'Ane

C'est pourquoi le samedi 15 mars les adhérents de la FFMC 13 sillonnerons le département afin d'effectuer un recensement des endroits qui mettent en danger les usagers que nous sommes.

Cet état des lieux n’a pas pour but de stigmatiser une commune ou une agglo en particulier, mais bien de faire prendre conscience que tout ne peut pas être fait alors que des solutions existent.Les adhérents de la FFMC 13 ne manquerons pas de noter aussi les aménagements réalisés avec bon sens.
Pour autant les « points noirs » relevés ce jour-là seront signalés aux élu(e)s et gestionnaires de voirie. Dans une deuxième phase,en cas d'absence de réaction, la FFMC 13 organisera une journée d'action afin de signaler les zones représentant un danger pour les 2 et 3 roues motorisés.

ffmc13

Auteur: ffmc13

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


no attachment



À voir également

mlle_pn__2016_08_19.jpg

Notre sécurité n'est pas un poisson d'avril

Le mauvais état des infrastructures, des routes met en danger au quotidien les usagers les plus fragiles dont font partie les deux et trois roues motorisés.

Lire la suite

Marc Bertrand

Durant les pics de pollution, la moto est une solution !

La circulation « alternée » lors des pics de pollution est une mesure arbitraire qui ne tient pas compte des spécificités de circulation des 2RM et qui ne distingue pas les motorisations. La FFMC rappelle qu’aucun 2RM ne roule au gasoil, qu’ils n’émettent pas de particules fines et que ce mode de transport économique est reconnu par l’Union Européenne comme un élément favorable à la fluidité du trafic routier. Il est donc aberrant de les soumettre à la circulation alternée.

Lire la suite