Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Enfin une prime à la casse pour les motos Diesel !

Motard_Moteur.jpgConsciente de l’absolue nécessité de participer à l’amélioration de la qualité de l’air, la Fédération Française des Motards en Colère, l’État et les constructeurs signent un accord historique :

A compter du 1er avril 2015, tous les possesseurs d’une moto Diesel, quel que soit son état et son kilométrage, pourront prétendre à obtenir une prime à la casse d’une valeur équivalente au double du prix d’achat du véhicule d’origine pour les motos en immatriculation impaires et du double plus l’euro symbolique pour celles immatriculées paires ( présentation de la facture d’achat obligatoire, conditions de l’accord fonction des alinéas 12-26 et 32-14, bien lire les dispositions prévues).

Motard_Moteur.jpg
Il est évident qu’une telle décision devait être prise et que les conséquences sur la pollution en particulier dans les grands centres urbains seront considérables.


La FFMC, Fédération responsable et consciente des risques encourus par la planète en raison de la pollution des motos Diesel se félicite qu’un tel accord ait pu être signé.

 

Merci à Bar2 pour son aide involontaire

ffmc13

Auteur: ffmc13

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


no attachment



À voir également

mlle_pn__2016_08_19.jpg

Notre sécurité n'est pas un poisson d'avril

Le mauvais état des infrastructures, des routes met en danger au quotidien les usagers les plus fragiles dont font partie les deux et trois roues motorisés.

Lire la suite

Marc Bertrand

Durant les pics de pollution, la moto est une solution !

La circulation « alternée » lors des pics de pollution est une mesure arbitraire qui ne tient pas compte des spécificités de circulation des 2RM et qui ne distingue pas les motorisations. La FFMC rappelle qu’aucun 2RM ne roule au gasoil, qu’ils n’émettent pas de particules fines et que ce mode de transport économique est reconnu par l’Union Européenne comme un élément favorable à la fluidité du trafic routier. Il est donc aberrant de les soumettre à la circulation alternée.

Lire la suite