Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Une sécurité routière entre bonnes intentions et coups de baton

Equité et TransparenceConseil national de sécurité routière : la FFMC approuve le projet en faveur de la formation mais dénonce une approche toujours anxiogène et empreinte d’un paternalisme pesant.

Equité et Transparence

Le Conseil national de la Sécurité routière (CNSR) qui vient de se réunir ce 11 mai 2015 recommande d’améliorer la formation initiale des conducteurs par une approche plus orientée vers les situations réelles auxquelles les novices vont être confrontés et moins sur un contrôle d’acquisitions visant juste à obtenir un droit à conduire.

Concernant les deux-roues motorisés, l’approche de ce CNSR met également l’accent sur une meilleure prise en compte des situations où motocyclistes et scootéristes peuvent être victimes d’inattentions de la part des autres usagers. Sur ce point, les annonces du ministre de l’Intérieur concernant les dangers du téléphone au volant vont aussi dans le bon sens.

Les Motards en colère approuvent également les intentions d’amélioration des infrastructures routières, ça ne fait que 35 ans que nous les demandons…

Et comme d’habitude, ça se termine par la surenchère de mesures gadget et des messages de sévérité en mode « Père Fouettard » (gilet fluo en cas d’urgence pour les motards, réduction de la vitesse à 80 km/h sur quelques tronçons…) pour justifier à nouveau toujours plus de surveillance, de contrôles et de soupçons à l’encontre des usagers (poursuite du développement du contrôle-sanction-automatisé). Pour ça, la Sécurité Routière et ses représentants font preuve d’une contenance et d’une redondance à rendre jaloux les plus costauds des ralentisseurs hors-normes !

Reste à savoir ce qu’il restera de ces annonces et de leur mise en œuvre une fois qu’elles seront passées dans les calculettes du ministère de l’Economie et des finances qui comme son nom l’indique cherche à faire des économies et de la « sécurité rentière ».

ffmc13

Auteur: ffmc13

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


no attachment



À voir également

mlle_pn__2016_08_19.jpg

Notre sécurité n'est pas un poisson d'avril

Le mauvais état des infrastructures, des routes met en danger au quotidien les usagers les plus fragiles dont font partie les deux et trois roues motorisés.

Lire la suite

Marc Bertrand

Durant les pics de pollution, la moto est une solution !

La circulation « alternée » lors des pics de pollution est une mesure arbitraire qui ne tient pas compte des spécificités de circulation des 2RM et qui ne distingue pas les motorisations. La FFMC rappelle qu’aucun 2RM ne roule au gasoil, qu’ils n’émettent pas de particules fines et que ce mode de transport économique est reconnu par l’Union Européenne comme un élément favorable à la fluidité du trafic routier. Il est donc aberrant de les soumettre à la circulation alternée.

Lire la suite