Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Non au 80 ! Manifestation régionale du samedi 14 avril 2018

CdR_Med_14_avril_2018_Aix_DSC03714.jpgLes antennes FFMC du conseil de région Méditerranée avaient décidé de manifester leur colère contre le projet inepte de réduction de la vitesse à 80 km/h, ensemble, le samedi 14 avril, date nationale de manifestation.

Ainsi les antennes des Pyrénées-Orientales, de l’Aude, du Vaucluse, des Alpes-de-Haute-Provence, du Var et des Alpes-Maritimes ont rejoint leurs amis des Bouches du Rhône sur le parking de l’Arena* du Pays d'Aix-En-Provence en ce début d’après-midi. Les automobilistes à  l’appel de 40MA étaient également présents ; au total nous avons dénombré prés de 2000 motos et 70 voitures.

Les responsables des antennes présentes prenaient tour à tour la parole pour rappeler leur détermination à lutter contre cette mesure inepte de la réduction de vitesse à 80.  Par ailleurs le service d’ordre FFMC se mettait en place car l’exercice allait être consistant compte tenu de la forte participation et de la faible présence policière réduite à 4 motards et une voiture.

Vers 15h30, le cortège s’ébranlait pour un parcours autour de la ville universitaire qui n’avait pas connu pareil défilé motorisé depuis très longtemps et qui hélas allait être marqué par un très grave incident.

En effet deux interventions de gendarmes qui n’étaient pas mobilisés sur cette manifestation ont été subies en fin de cortège. La première avant d’emprunter l’A8 et la seconde sur ce court  tronçon de l’A8 et à la sortie 31 ; les deux fois ils ont causé, sans raison, une dislocation du cortège.

En tête de cortège lorsque ces incidents furent connus, il était convenu avec la police nationale d’effectuer un arrêt dès que possible,  en centre ville, pour se regrouper. C’est au cours de cet arrêt que 2 motards furent blessés au couteau par un automobiliste et son passager après avoir forcé le cortège et renversé des motos.

Nous avons relaté cela sur notre page Facebook https://www.facebook.com/ffmc13/ une première fois, dès le dimanche 15 et avons publié un second post ce jour. Si nous remercions tous ceux qui nous ont apporté leurs encouragements pour nos actions et leur soutien aux blessés, nous ne nous reconnaissons pas dans certains  commentaires incitant à la violence et aux discriminations.

Fidèle à  ses statuts, notre association agit « pour promouvoir les valeurs de solidarité, d’égalité et de liberté, visant à permettre au plus grand nombre la pratique du deux ou trois roues motorisés (du cyclo au gros cube) dans un esprit de responsabilité et d’entraide. Elle préserve son indépendance vis à vis de tout pouvoir, et rassemble les motards sans discrimination. Elle se prononce contre le racisme et  tout ce qui tendrait à instaurer des discriminations, que ce soit l’origine ethnique, le niveau social, les choix politiques ou religieux, l’âge, le sexe ou les préférences sexuelles. Elle fonde son action sur la responsabilisation et la tolérance. Partie prenante du mouvement social, elle favorise l’intervention des motards en tant que citoyens ».

Nos copains, blessés au cours de cette agression, vont aussi bien que possible. Ils se sont portés « partie civile » il convient maintenant de laisser la justice, dont leurs avocats, poursuivre leur travail. Nous reviendrons vers vous en cas de besoin sur ce sujet.

A l’origine de cet arrêt, bien trop long, à AIX nous avions identifié l’action incompréhensible des gendarmes, par deux fois.  La réaction avait été immédiate par mails et échanges téléphoniques avec la préfecture de police des BdR. Nous avons été reçus par le directeur de cabinet du préfet de police et le commandant C, ce jeudi 20. Cela nous a permis d’exprimer de vive voix les anomalies constatées au cours de cette manifestation déclarée et autorisée, qui a réuni prés de 2000 motos et 70 voitures : deux interventions des gendarmes ( ?), la taille réduite de l’encadrement assuré par la police nationale (4 motards et une voiture – dont on soulignera que eux ont assuré au mieux leur tâche) et aucun agent de la police municipale visible dans Aix.

En synthèse, Le dircab nous informe que les enquêtes internes sont menées, il regrette ces incidents et concède un manque dans la chaîne d’information. Il indique que les manifestations diverses du samedi ont conduit à  faire des choix afin de répartir les moyens, en tenant compte également de « l’expérience » des organisateurs. Il note le « succès » de participation à cette manifestation et veut « capitaliser » pour le futur les enseignements que chacun doit en tirer. Enfin il rappelle que son « état d’esprit » reste d’autoriser les manifestations, d’en assurer la sécurité et de gérer les moyens à sa disposition.

Merci encore à tous pour votre participation à cette manifestation, nous étions 2000 et 70 voitures des départements 04, 05, 30, 84, 48, 11, 66, 06, 83 et bien sûr du 13. Qu’elle qu’ait été votre contribution vous étiez là et cela renforce notre détermination contre cette ineptie du 80 !

*1955 rue Claude Nicolas Ledoux - 13290 Aix en Provence.

FFMC : Plus nombreux, Plus forts !

 

ffmc13

Auteur: ffmc13

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


no attachment



À voir également

Affiche12_14_avril_FFMC_CdR_Med_40MA.jpg

Samedi 14 avril - Non au 80 !

Les antennes FFMC du conseil de région Méditerranée ont décidé de manifester le samedi 14 avril, date nationale de manifestation. Elles donnent rendez-vous à partir de 14h, à tous,  au parking de l’Arena du Pays d'Aix-En-Provence.

Lire la suite

20171021_manif_zcr_Marseille_DSC_0008_tn.jpg

Les motards marseillais disent non aux zones de circulation restreinte (ZCR)

Ce samedi 21 octobre la FFMC13 appelait les motards à un rassemblement Place de La Joliette à Marseille à partir de 14h. A l’instar des 50 manifestations organisées sur le territoire national les « motards en colère des BdR » voulaient dénoncer et contester les mesures de restrictions de circulation. 

Lire la suite